Éditeur du savoir-faire de la mode depuis 1841
Votre panier : 0,00 €
| Contactez nous au:
01.42.33.93.36
| Suivez nous:
Paiement 100% sécurisé
CB, Visa, Mastercard, Chèques,
Oxatis Payment, PayPal
Livraison express Internationale
Colissimo France
48h - 72h
Nos garanties
Retours
et échanges
Newsletter : Restez informé !
Esmod-Editions: Livres de Modélisme, Stylisme, Mode - Bustes & Accessoires...
 Votre Panier   Continuer les achats

Grammaire du vêtement occidental : Culotté ! - Histoire du Pantalon

35,00 €
En Stock
Ajouter au Panier

 

Mireille Tembouret 

 

Fonctions, codes et histoire des pantalons & culottes



Deuxième volume de notre « Grammaire du vêtement occidental ». Nous continuons cette grammaire avec ses règles, ses codes et ses caractéristiques qui régissent le vêtement d’hier et d’aujourd’hui. Si l'histoire du pantalon est initialement liée au vestiaire de la mode masculine, les culottes et les pantalons ont su convaincre plus récemment la mode féminine.

D’abord par le biais des activités sportives, mais également en raison des obligations corporatives de femmes obligées de remplacer les hommes dans leurs fonctions pendant les périodes de guerre, celles-ci ont bientôt adopté ce vêtement comme une pièce phare de leur garde-robe, autant sur le plan pratique qu’en temps qu’icône de leur progression sociale et image de leur indépendance. Culottes, pantalons de détente et de ville avec leurs formes, fonctions et détails ont suivi cette évolution, mettant en place une garde-robe intemporelle et définissant un vocabulaire riche, aujourd’hui souvent galvaudé.

Dans ce deuxième tome, culottes et pantalons nous livrent leurs secrets, fondant un cheminement social plutôt... Culotté !

  • 20x28
  • Français / Anglais
  • 128 pages
  • Cousu-collé pelliculé


  • L'histoire des culottes et pantalons :

    Les différences entre culottes et pantalons sont souvent décrites en termes d'évolutions historiques telles deux pièces de garde-robe portées par des classes sociales différentes comme pourrait l'illustrer à la fin du 18e siècle, les culottes à la françaises arborées par l'aristocratie en comparaison avec les "pantalons" portés par les révolutionnaires, et qu'on l'on appelait en raison de leur antagonisme, les "sans-culottes".

    Plus justement, adaptées au mode de vie de leur propriétaires, les culottes étaient portées par des hommes se déplaçant à cheval (et plus récemment à moto), alors que le pantalon de nombreuses corporations correspondait plutôt à des hommes plus sédentaires et modestes ; ces vêtements ne demandant pas le savoir-faire des tailleurs, étaient confectionnés par les femmes au foyer ou des couturières.
    Si les détails et les étoffes sont particulièrement étudiés pour chacun d'entre eux, les coupes suivent les évolutions de mode et restent encore aujourd'hui adaptées à la gestuelle de chacun.
    c'est ainsi qu'on succédées aux culottes à la française, d'autres culottes plus modernes avec les mêmes prérogatives pratiques, comme l'amplitude de mouvement que donne une coupe aux jambes plus écartées, permettant à la personnes qui le porte de monter à cheval ou à moto sans déchirure de l'entrejambe, ou encore un culottant important pour rester le dos couvert lorsqu'on est couché sur une moto à pleine vitesse.

    l'arrivée de ces pièces dans le vestiaire féminin par le biais des activités sportives doit répondre également à cette demande pratique. 
    Le XXe siècle et sa formidable explosion du prêt-à-porter verra alors l'industrie du pantalon se scinder en deux secteurs particuliers : "casual" et "ville".







     
    Contact
    01 42 33 93 36
    du lundi au vendredi de 9h à 17h
    Mail
    esmod.editions@esmod.com